Champignons du Chesnay

pelouse urbaines

Dans les pelouses urbaines

Les pelouses urbaines des résidences et des parcs recèlent les champignons courants dans les lieux herbeux comme le Marasme des Oréades, les Coprins, les Agarics mais aussi d’autres liés aux arbres qui y sont plantés comme le Géopore des cèdres et la Pleurote du peuplier.

champignon_pelouse_agaric   Agaric jaunissant
"Agaricus xanthodermus"

Non comestible. Les agarics qu’on rencontre dans les pelouses ou dans les bois ne sont pas tous comestibles : celui-ci, légèrement toxique, a une chair jaunissante et une odeur désagréable. On se méfiera donc des « rosés » dont la détermination est souvent délicate pour un non spécialiste.
champignon_pelouse_tricholome   Tricholome de la St Georges, Mousseron "Calocybe gambosa"
Comestible. Au printemps autour de la Saint Georges (23 avril), on peut trouver ce bon champignon dans les pelouses, et bord de chemin, souvent en ronds de sorcières. Ses caractères : chapeau bombé blanc crème, parfois ocre, lames blanchâtres serrées, chair ferme à forte odeur de farine.
champignon_pelouse_hygrophore
 
  Hygrophore noircissant
"Hygrocybe pseudoconica"   

Non comestible. A l’automne, dans les pelouses, on peut rencontrer de beaux champignons visqueux aux couleurs vives, les Hygrophores. Ils préfèrent les pelouses non fertilisées. Cette espèce se reconnaît à son noircissement et son chapeau conique.
champignon_pelouse_pleurote   Pleurote du peuplier
"Agrocybe cylindracea"

Sur tronc ou débris de peuplier. Comestible pour les exemplaires jeunes, ensuite elle devient coriace. Chapeau ocre à blanchâtre, bosselé puis craquelé, lames beiges puis brunâtres, anneau ample sur le pied. Ce champignon a été le premier cultivé, dans l’antiquité : il était particulièrement apprécié par les romains.
champignon_pelouse_geopore1   Géopore des cèdres
"Geopora sumneriana"

Non comestible. D’abord en boules enterrées puis s’ouvrant en étoile, l’intérieur est gris beige clair et l’extérieur couverts de poils bruns. Sous cèdres, il est très répandu dans les parcs, de février à avril. La photo a été prise dans une résidence de Parly 2, sous Cèdre de l’Atlas.
champignon_pelouse_geopore2    
champignon_pelouse_rond_lepiote
 
  Lépiote brun rose "Lepiota brunneoincarnata"
Non comestible. La photo a été prise sur une pelouse d’une résidence de Parly 2 à l’automne. On se méfiera des petites lépiotes dont la taille est inférieure à 12 cm : beaucoup sont très toxiques. Cette espèce est mortelle : syndrome du même type que l’Amanite phalloïde. Jolie mais dangereuse : Chapeau jusqu’à 5 cm, rosé à écailles brun vineux, plus sombre au centre ; lames blanches ; pied rosé avec un anneau fugace oblique surmontant une armille en écailles brun vineux.
champignon_pelouse_rond_sorciere1
 
  Rond de sorcière 
On peut observer dans les pelouses, des ronds où l’herbe est plus verte. Il s’agit d’un champignon : sa partie souterraine (le mycélium) croit en un anneau de façon centrifuge. Au gré des pluies, des fructifications apparaissent.
champignon_pelouse_rond_sorciere2    
champignon_pelouse_faux_mousseron   En se rapprochant

Faux mousseron, Marasme des Oréades 
"Marasmius oreades"

Comestible. Dans les pelouses, de mars à novembre.
champignon_pelouse_entolome
 
  Entolome en bouclier
"Entoloma clypeatum"

Comestible. Les Entolomes printaniers sous les aubépines et autres arbustes de la famille des Rosacées. Les lames gris clair deviennent roses à cause du murissement des spores. Le chapeau brun-gris mamelonné pâlit vite. La photo a été prise au parc Aubert, le 8 mai 2012, sous haies de spirée.
champignon_pelouse_bolbitie   Bolbitie multicolore
"Bolbitius variicolor"

Non comestible. Le bois raméal fragmenté qui couvre les massifs est décomposé par certains champignons, Coprins, Agrocybes, Strophaires. Cette Bolbitie, au joli chapeau jaune visqueux, a été vu avenue Schweitzer, le 14 juin 2011.