<

Decembre 2011

>
voir tous les évènements
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

JEUDI 15 FÉVRIER 2018 - 20h30

LA GRANDE SCÈNE DU CHESNAY

1re série : 41 € - 2e série : 37 € - Abonné 1re série : 38 € Moins de 26 ans : 30 €

Ouverture de la billetterie : lundi 27 novembre 2017

noces

Les noces de Figaro

Après « La Traviata », la flamboyante troupe d’Opéra Éclaté est de retour au Chesnay avec ce chef d’oeuvre de Mozart, créé au Centre Lyrique Clermont-Auvergne.

« Cinque… dieci… venti… trenta… trentasei… quarantatre… Les premières paroles de l’opéra… Figaro mesure la nouvelle chambre et dessine une nouvelle géographie des lieux. Où mettre le lit ? Est-ce le début d’une nouvelle vie ? L’espace est encore vide, très ouvert, c’est une nouvelle installation, des malles, des valises, des vêtements éparpillés. Tout va changer, on prend les mesures d’un monde nouveau, d’un nouvel espace de vie, vie privée à l’abri des regards. Les cloisons sont encore mobiles, elles vont petit à petit se fixer pour donner naissance à l’intimité de la chambre, à l’espace restreint du prochain siècle, le siècle de la pudeur, des interdits, des frustrations et de la bienséance sociale. Dans cette folle journée, tout va se figer. Les rapports entre les êtres vont se durcir… La liberté appartient encore à ce jeune adolescent, Chérubin, vibrant de désir. Lui seul, par son audace, saura franchir ces nouvelles limites qui commencent à se dessiner avec force. Il peut se travestir, changer de genre, courtiser la maîtresse ou la servante, il n’a pas envie de faire la guerre mais l’amour, il a encore le pouvoir de transgresser, il incarne cette jouissance, cette liberté, cette ouverture, que l’on a encore bien du mal à accepter et à concrétiser de nos jours, dans ce début de XXIe siècle régressif si loin de la fête des sens et du plaisir que Mozart voulait, par sa musique, célébrer. »

Notes de mise en scène.

Éric Perez