Stationnement / Circulation

stationnement

Circulations douces

En 2009, la ville du Chesnay a mis en place son plan de voies dédiées aux circulations douces qui évoluera progressivement au cours des prochaines années. Il s’agit de moyens mis en œuvre pour se déplacer, en toute sécurité, en supprimant la pollution atmosphérique et visuelle. Les solutions : pistes cyclables, réaménagement des voies et des espaces piétons, voies ou chemins verts, zones de rencontre où se rencontrent piétons, deux roues et automobilistes.

les Pistes cyclables
Le premier axe traverse Le Chesnay du Nord au Sud afin de relier un certain nombre de centres de vie dans la ville, tels que lycée, collège, église, petits commerces, centre commercial… Ces pistes cyclables seront progressivement aménagées sur des voies dédiées que seuls les cyclistes pourront utiliser pour des raisons de sécurité. Parallèlement, des arrêts repos et de stationnement équipés de supports seront installés le long des pistes aux endroits stratégiques pour poser son vélo.

les voies vertes
Une « voie verte » est une route exclusivement réservée aux véhicules non motorisés, donc aux cyclistes, piétons, personnes à mobilité réduite, rollers… Les seuls véhicules motorisés susceptibles de circuler sur ces voies vertes sont les véhicules de secours, d’entretien et d’exploitation signalés et assimilés à des chantiers mobiles.  En 2012, on compte trois voies vertes d’une largeur de 3 mètres environ : le chemin des écoliers, la sente de la maison blanche et la voie traversante sur la plaine de jeux Carruel.

Les Zones de rencontre
Dans les zones de rencontre, la priorité est donnée aux piétons, puis aux cyclistes et enfin aux voitures dont la vitesse est limitée à 20 km/h. Il s’agit de favoriser les modes de déplacement alternatifs à la circulation motorisée et transformer la ville avec des quartiers géographiquement délimités pour la priorité aux piétons et aux cyclistes. Fin 2009, cinq zones de rencontre sont aménagées au Chesnay • rue des Deux Cousins • rue Louis Hirsch • rue Guynemer • rue du général Welvert • rue Alexandre Ribot.
En voici les aménagements spécifiques
• entrée de rue plus ou moins rétrécie • panneaux de signalisation spécialement conçus et réalisés à la demande • enrobé rouge sur la chaussée afin d’attirer l’attention des différents usagers et dans certaines rues la pose de pavés afin de donner un aspect « zone piétonnière » • stationnement alterné afin de réduire la vitesse tout en maintenant le nombre de places • réaménagement des trottoirs qui peuvent être élargis en fonction de la rue • aménagement de pistes cyclables en double sens délimitées avec des rondins de bois afin de sécuriser les piétons et d’empêcher le stationnement des véhicules. Ces zones de rencontre complètent le schéma des « zones 30 » dans lesquelles les automobilistes ne doivent pas rouler au-dessus de 30 km/h, avec une autorisation pour les cyclistes d’emprunter la voie dans les deux sens.